TV4-TELE VALLERAUGUE

,En juin 1973, à l'initiative d'un radio-électricien, Jacques Lévêque (que l'on retrouvera dans l'aventure de Télé Sud Vendée), monte une télévision locale à Valleraugue, une bourgade des Cévennes. Télé-Valleraugue, encore appelée TV4 diffuse le samedi de 19 h à 19h30 sur un canal hertzien. Une antenne est placée sur le toit de la mairie qui envoie le signal vers le pic Montaigu où se situe l'antenne. Jean-Pierre Chabrol, invité à une émission durant l'été 1975, se fend d'une tribune dans le Monde pour présenter cette expérience de télévision locale. Le studio était une salle-débarras prêtée par la mairie. La caméra, du modèle le plus simple et le plus courant, était montée sur une poussette de bébé, pour les travellings... Et de décrire le studio Une table basse, un seul micro, deux fauteuils. Derrière nous, la mire-horloge (une photo sur carton du village que traverse l'axe du réveil) et, largement exposées, les œuvres d'un artiste local. En face de nous, derrière la caméra-poussette, un garçon de treize ans ; il est à la fois le caméraman et l'ingénieur du son. Réalisateur aussi, puisqu'il n'hésite pas, en plein milieu du "direct", à laisser tourner la caméra quelques secondes toute seule pour "entrer dans le champ" et me dire de me pousser un peu sur la droite, et à un autre moment de ne pas jouer du tambour sur le pied du micro.

Mais l'aventure a été médiatisée par l'émission de Jacques Martin, La Lorgnette, et les autorités ont décidé de mettre fin à cette belle expérience de télévision de proximité.